Zoom sur le management de transition

Zoom sur le management de transition

Né aux Pays-Bas dans les années 70, le management de transition a le vent en poupe depuis le deuxième millénaire. Il séduit de plus en plus d’entreprises françaises et européennes dans le cadre d’une gestion de crise. Mais son champ d’application s’est élargi au fil du temps.

Qu’est-ce que le management de transition ?

Pouvant être confrontée à des changements au cours de sa vie, une entreprise se doit parfois de faire appel à l’expertise d’un manager de transition. De par son profil pointu, ce professionnel peut intervenir dans diverses situations telles qu’une acquisition, une restructuration, un développement ou encore l’implantation d’une nouvelle technologie. À noter qu’un manager de transition se définit comme étant un spécialiste dans un domaine spécifique. Ainsi, il est possible de recourir à ses services en cas de besoin d’intervention sur la logistique, la finance ou les ressources humaines. En outre, au cours de sa mission, ce profil peut occuper une fonction de direction générale ou autre poste cadre.

Les retombées du management de transition sur une entreprise

D’une aide précieuse, un manager de transition peut offrir un regard neuf et expert face à une situation, ce qui apporte des retombées positives à l’entreprise. D’ailleurs, selon une enquête de la FNMT (Fédération Nationale du Management de Transition), « 94 % des entreprises ayant eu recours à un manager de transition ont une image positive du management de transition ».

Les modalités d’emploi d’un manager de transition

Travailleur indépendant la plupart du temps, un manager de transition peut être freelance ou en portage salarial. Néanmoins, il existe de nombreux cabinets spécialisés à qui il est possible de faire appel. Certaines entreprises proposent aussi des postes en CDD qui évoluent rarement en CDI. En effet, pour occuper cette fonction à long terme, il faudrait que la société concernée vive un perpétuel changement. À titre indicatif, la mission peut durer de 6 à 24 mois en fonction des besoins de l’entreprise.

Les aptitudes d’un manager de transition

Quelle que soit sa modalité d’emploi, un manager de transition est tenu de respecter les critères suivants :

  • Avoir une grande facilité d’adaptation
  • Disposer d’un bagage professionnel conséquent
  • Faire preuve d’aisance relationnelle
  • Posséder des qualités de leader
  • Avoir un esprit entrepreneur

Comment devenir manager de transition ?

Le métier de manager de transition ne s’impose pas en tant qu’orientation professionnelle. Bien qu’il existe diverses formations pour apprendre les rudiments de cette profession, l’expérience en est la clé. D’ailleurs, le marché est pris d’assaut par les cadres seniors envisageant de cumuler retraite et emploi. Selon ressourcestransition.fr, la moyenne d’âge des managers de transition se situe entre 50 et 55 ans. Cependant, le métier n’est pas complètement fermé aux jeunes profils. En effet, ces derniers seront mis à l’honneur pour les interventions liées aux nouvelles technologies.

Il est appréciable de disposer d’une expérience variée dans le métier de manager de transition. Avoir connu plusieurs environnements de travail est un gage d’adaptation, une qualité clé de la profession. D’autant plus que pour prétendre à ce poste, il est nécessaire d’avoir des connaissances solides du secteur d’activité dans lequel le professionnel intervient.

Laisser un commentaire

Fermer le menu