Comment gérer le retard de ses salariés ?

Comment gérer le retard de ses salariés ?

Une panne de réveil, des embouteillages, un accident sur le chemin du travail, il existe de nombreux facteurs pouvant provoquer des retards au travail. S’ils sont trop fréquents, ils peuvent nuire au bon fonctionnement de l’entreprise. Découvrez comment gérer les retards des salariés !

Les conséquences du retard au travail

Avant toute chose, voici une liste de conséquences des retards trop fréquents des salariés au travail :

  • Une charge de travail plus importante pour les autres salariés,
  • Une perte de motivation pour les salariés,
  • Du retard dans la livraison de la production,
  • Temps de travail supplémentaire pour calculer le temps perdu par un salarié,
  • Les clients se sentiront moins concernés donc plus déçus.

Que faire avant de sanctionner les salariés ?

La première chose à faire, si elle n’est pas déjà faite, est d’afficher les horaires de travail sur un tableau par exemple au sein de l’entreprise. En effet, l’article D3171-2 du Code du Travail indique que cette démarche est obligatoire.

En plus d’être présents en interne, les horaires de travail doivent figurer dans le contrat de travail de tous les salariés de l’entreprise. Comme le document est signé, le salarié est donc d’accord avec les horaires mensuelles et annuelles notées.

Si le salarié arrive souvent en retard, discutez avec lui pour comprendre ces retards. Il est possible que les horaires de travail ne conviennent pas avec sa vie privée. Dans ce cas, trouvez un arrangement avec le salarié pour lui fournir des horaires adaptés.

Les sanctions possibles

Retenue de salaire

Si un retard s’avère être trop important, il est possible pour l’employeur d’effectuer une retenue sur le salaire proportionnelle au temps perdu. Cependant, il est conseillé de prévenir le salarié au préalable avec un document écrit et remis en main propre.

Avertissement

En cas de retard régulier, il est recommandé de mettre un avertissement au salarié en question. Pour cette procédure, il est obligatoire de remettre un écrit au salarié contenant les dates et les durées de chaque retard.

Mise à pied

Si après un avertissement, le salarié continue d’enchaîner les retards, une mise à pied, ou dans le pire des cas, un licenciement est envisageable. Dans ce cas, un dossier complet est à créer avec plusieurs éléments :

  • Une attestation des retards répétés : pour un contrôle automatique des horaires, installez une pointeuse au sein de votre entreprise.
  • Une preuve que le salarié a été prévenu des sanctions possibles en cas de retard trop fréquent.
  • Une preuve de la gêne entraînée par ces retards.

Vous l’aurez compris, la solution la plus simple pour gérer le retard des salariés en entreprise, est de s’équiper d’un système de pointage. Demandez un devis gratuitement à nos experts dans le domaine !

Laisser un commentaire

Fermer le menu